Battlefield Hardline

Test BETA.

Nous avons pu longuement essayer la Bêta ouverte du prochain Battlefield.  Au programme du très bon et … du très moyen pour ne pas dire plus …

 

3

 

Pour rappel, cet épisode tient plus du spin-off que du « Battlefield Nouveau cuvée 2015 » . En clair,  Hardline n’est pas BATTLEFIELD 5, ce dernier d’ailleurs devrait normalement arriver vers 2016 selon EA.

Hardline  délaisse  donc  les champs de batailles militaires pour l’univers du crime urbain . Tour à tour, vous incarnez « les flics » et les « voleurs » au travers de modes de jeu variés mais se rapprochant, Battlefield oblige, des précédents opus.

Sur cette Bêta, seul 3 modes étaient proposés : Braquage de Banque, Poursuite infernale et enfin Conquête. Le premier vous l’aurez compris, consiste si vous êtes voleur à dérober le butin à coups de charges explosives  et le ramener à votre base ou au contraire si vous incarnez les forces de l’ordre, à défendre coute que coute ( sans jeu de mots ! ) le grisbi quitte à pourchasser les mécréants à l’autorité judiciaire !

Le second  est en fait un « mode conquête mobile ». Vous devez tout simplement rouler le plus longtemps possible à bord de véhicules spécifiques pour faire perdre les tickets de l’équipe adverse. A contrario, si l’équipe adverse les controlent, vous devrez aller les en déloger par n’importe quels moyens pour stopper l’hémorragie de tickets affectant votre groupe. Si ce mode se révèle être un subtil équilibrage entre tactique et fun immédiat, il est néanmoins gaché par un défaut inacceptable en 2015 sur un jeu d’une telle envergure ( ca me démange rien que d’en parler c’est dire ! )

Enfin, le dernier mode est tout simplement le mode conquête commun aux Battlefield’s. Pour les non-initiés, vous avez des zones fixes à contrôler le plus longtemps possible pour faire perdre les tickets de vos adversaires.

 

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, touchons un mot des menus :

Ceux- ci se veulent dans la pure tradition Battlefield. C’est clair, joli, classe  et sobre. Néanmoins, les écritures semblent trop petites par endroit et il n’est pas rare de se pencher nez en avant pour pouvoir mieux lire certains caractères. Malgré ce petit accroc, tout est au vert de ce côté-là.

 

Maintenant, place au plat de résistance !

 Graphiquement, le jeu arbore une jolie robe de textures  à laquelle répondent des contrastes marqués, peut-être un peu trop marqué d’ailleurs. Comprenez que parfois, l’on passe à de la lumière aveuglante à une ombre qui l’est tout autant. Cette gestion visuelle pourra  gêner certains joueurs ayant les yeux un peu fragiles (comme ceux de votre serviteur ). Mais après tout, ça a du charme, faut l’avouer.

                                                        Que c'est beau !

 

Sachez que la base graphique est la même sur tous supports. Ne vous attendez pas à plus de polygones sur PS4 par rapport à la PS3 par exemple. La modélisation est la même. Néanmoins, les Next-gen affichent des textures plus propres,  plus rapidement  et un framerate clairement meilleur tout en accueillant bien plus de joueurs.

Au final, nous notons logiquement un petit fossé entre old-gen et next-gen même si il n’est pas aussi flagrant que prévu. En tout cas, si vous êtes amateurs de belle bête, pas de souci de ce côté Hardline répond présent. Quelle dommage qu’il soit si absent sur d’autres points…

 

 

 

 

Avant de parler des choses qui fâchent, sachez que nous avons eu l’impression que la vitesse de déplacement change selon les modes de jeu. Ainsi, sur braquage de banque, nous nous déplacions très vite à l’instar d’un COD ( en  moins rapide quand même ) . A l’inverse , sur le mode conquête fixe, nous retrouvions clairement le feeling BF3 : plus lent, plus posé. Bizarre tout ça, vous ne trouvez pas ? De plus, le jeu s’oriente clairement sur de l’arcade.

Par contre, le crime à un visage sur Hardline et même plusieurs : les véhicules. Mon dieu, rarement, nous n’avions vu conduite aussi insipide dans un jeu. Aucun transfert des masses même des  plus élémentaires . Aucune spécificité selon le véhicule contrairement à BF3/BF4 . C’est simple, un fourgon trace autant la route qu’une voiture de sport ! C’est à pleurer … Ne parlons même pas des sons d’aspirateurs et /ou de tondeuses à gazon des véhicules que ce soit motos ou autos. C’est pitoyable.

Au bras du crime se suspend la catastrophe : La gestion des collisions. Si vous aimez rire, vous allez être servi !  Comment vous dire ? Vous voulez savoir ce que l’on ressent lorsqu’on percute  un véhicule dans Hardline ? C’est simple, prenez un carton vide chez vous et donnez y un coup de pied … voilà ce que ça fait… Non mais franchement, de qui se moque- t-on ? Nous sommes en 2015 quand même ! Même sur Gran Turismo PS1, rentrer dans un véhicule est encore plus réaliste que sur ce Battlefield. Certes, BF n’aspire pas à la simulation automobile mais le jeu a clairement régressé  sur ce point par rapport à BF3 qui lui offrait des collisions de meilleures factures, c’est dire le niveau ici…

Les véhicules ne se détruisent même pas, pas même un pare choc, rien, à  moins de le cribler de balles ou de le fumer au lance-roquette.

Résultat, le mode « Poursuite infernale » y perd 50 % de son intérêt, sans compter le fait que beaucoup de joueurs tournent en rond sur la même zone pour marquer le plus de points … Bref cet avant-gout a comme un arrière-gout…

 

                                                        La gestion des véhicules et leurs collisions sont totalement loupées dans cet opus.

 

Notons aussi l’absence des avions, justifiée par l’univers et l’orientation d’Hardline mais celle aussi plus surprenante des stingers (permettant de descendre les hélicos ) . Sur ces derniers, calmons-nous, rien ne nous dit qu’ils n’y étaient pas mais en tout cas, nous ne les avons pas vu et ce n’est pas faute d’avoir cherché.

Autre coup de gueule : les serveurs. A un peu plus d’un mois de la sortie, ces derniers ne sont pas vraiment stables . Déconnections intempestives, lags, ralentissements . On a l’impression de revenir sur BF4 parfois.

Inquiétant tout ça… On vous donne néanmoins rendez-vous en Mars pour notre test sur la version finale, EA ayant un mois pour corriger tout ca ( rêvez pas non plus )

 

NOTE:13/20

 
 
 
 
 

 

Commentaires (1)

Antoine
  • 1. Antoine | 05/08/2015

"Au final, nous notons logiquement un petit fossé entre old-gen et next-gen même si il n’est pas aussi flagrant que prévu. En tout cas, si vous êtes amateurs de belle bête, pas de souci de ce côté Hardline répond présent. Quelle dommage qu’il soit si absent sur d’autres points…"

"On fait de l’adjectif Final un substantif dans la construction Au final, grammaticalement fautive, qui se répand sans que rien ne la justifie."
http://www.academie-francaise.fr/au-final

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 05/03/2015

×